+33 (0) 6 45 12 52 20 contact@velo-caroux.fr

Découvrez les quatres spéciales de la boucle Epic de Bronze

Le tracé de la boucle 1 de l’édition 2018 du RADON EPIC ENDURO comporte quatre spéciales. La première d’entre elles se réalisant en nocturne, il faudra être équipé en éclairage pour pouvoir la rouler.

Chaque spéciale est succinctement décrite par Théo GALY, enfant du pays et conseiller technique de la course, et accompagnée des chiffres clés, d’une carte et d’une camera embarquée permettant de découvrir le tracé dans son entier.

Spéciale 1 : Trottinettes / Fenouillèdes

La spéciale commentée par Théo Galy :

Spéciale sans grande difficulté mais en mode nocturne la perception et les sensations sont tout autres…

  • Départ sur un sentier sinueux sans grande difficulté, suivi d’une relance sur piste d’environ 40 secondes.
  • Le sentier devient ensuite plus technique. À 2 min 08s attention, passage raide sur dalle.
  • À 2 min 31s, marche à sauter d’environ 70 cm. Puis, le sentier devient rapide et débouche sur de larges épingles.
  • À 5 min 36s, relance courte. Attention au rocher au milieu de la trace.
  • À 6 min 14s, passage technique en relance.
  • Le sentier nous laisse ensuite reprendre de la vitesse avant d’entamer une grosse section physique d’environ 2 min.
  • Dernière section facile sur sentier large et lisse

Le mot du Wisigoth du Caroux La plus belle spéciale en nocturne qui soit ! Accessible en gravel !! 2 à 3 petites marches pour fillettes à négocier avec la Lune.

La SP1 en chiffres :

  • Longueur de la liaison : 7,7 km et 560 D+
  • Type de single : sentier monotrace avec dominante terre, peu de cailloux
  • En chiffres : 5 km / 505 D-

Spéciale 2 : Mézeilles

La spéciale vue par Théo Galy :

  • Départ dans la pente, technique à souhait à la mode Montagnes du Caroux 
  • Puis le sentier rentre en sous bois sinueux.
  • Il s’ouvre ensuite sur une partie rapide.
  • À 2 min 22s, le sentier plonge sur une partie pentue et technique.
  • À 3 min 09s, attention au toboggan qui enchaîne avec un virage droite en épingle.
  • Le sentier s’accélère puis s’en suit une longue section alternant rapide et relance jusqu’à l’arrivée.

Le mot du Wisigoth du Caroux Du promontoire où les Wisigoths ont découvert nos terres : notre première descente en 480 après JC. En roue pleine… C’est bien au Naudech et pas au mont Tamalpais qu’est né le VraiTT !

La SP2 en chiffres :

  • Longueur de la liaison :  7,8 km et 472 D+
  • Type de single : départ sur sol en schiste, puis sentier à dominante terre avec un partie finale type gravette
  • En chiffres : 2,9 km / 443 D-

Spéciale 3 : Les chasseurs

La spéciale vue par Théo Galy :

  • Départ sur un sentier large et rapide.
  • À 49s, attention virage gauche en aveugle qui s’enchaîne avec une partie technique.
  • À 1 min 10s, attention marche à sauter d’environ 1 m ou échappatoire sur la droite.
  • Ensuite le sentier est rapide avec de larges épingles.

Le mot du Wisigoth du Caroux Les chasseurs ou, dixit le grand chef de guerre, la DH World Cup des vieux plainards. Ouverte en cyclocross en 1989…

La SP3 en chiffres :

  • Longueur de la liaison :  4 km (avec portage) et 347 D+
  • Type de single : sentier en sous bois avec quelques cailloux
  • En chiffres : 1,7 km / 234 D-

Spéciale 4 : Bas de la mienne rallongé

La spéciale vue par Théo Galy :

  • Départ surprise, sentier très sinueux mais avec du flow.
  • À 4 min, attention toboggan dans un virage gauche, passage technique.
  • Puis le sentier s’ouvre sur une crête et le rythme s’accélère jusqu’à l’arrivée.

Le mot du Wisigoth du Caroux La paternité de la spéciale fait l’objet d’une guerre fratricide entre les Guiraud et les Lecuyer depuis la nuit des temps… Non c’est la Mienne !!!!

La SP4 en chiffres :

  • Longueur de la liaison :  1,2 km et 276 D+
  • Type de single : 70% terre et 30% de cailloux (notamment sur la crête avant de plonger sur Olargues)
  • En chiffres : 2,1 km / 312 D-
  • Ultime liaison pour rallier le paddock : 2,5 km quasi sur du plat

#radonepicenduro sur Instagram